Agathe au Pays des Merveilles

Agathe Hennig est illustratrice. Elle vient de créer sa propre maison d’édition jeunesse à Trouville-sur-mer : AH! Je l’ai rencontrée cet été, en plein bouclage de deux livres qui traitent d’écologie : Faut pas mousser! et Association de bienfaiteurs, écrits par Michel Hutt et illustrés par Annette Marnat. 

Quand on porte le nom d’une pierre précieuse, on est forcément amené à vivre dans le beau. En se rendant chez Agathe Hennig, plus que dans le beau, c’est dans le merveilleux que l’on plonge, dès lors que l’on passe le pas de sa porte.

Sur les murs de son appartement qui lui sert également d’atelier, pas de tableaux de maitre, mais une tomate géante, ou encore une pomme de terre qui vous font bon accueil, sous forme de petits personnages « créés pour des ouvrages dédiés à la cuisine pour enfants« .  La gastronomie et la littérature jeunesse sont les deux crédos d’Agathe. Illustratrice pendant 20 ans à Paris, elle publie en 1998 la série Le petit maraicher, chez Gallimard, avant d’illustrer plusieurs collections chez Mango : Je suis comme ça met en scène des animaux pour mieux parler des complexes chez les enfants. Alors que La planète dans l’assiette présente la gastronomie à travers le monde, tout en parlant culture et nutrition.  Chez Agnès Vienot, c’est la collection 10/10 qu’elle illustre. « J’ai pour cela travaillé avec de grands chefs. Après avoir recueilli leurs témoignages, nous avons créé plusieurs livres pour enfants dans lesquels ils donnent des idées de recettes faciles et rapides à faire. Je me suis régalé à le faire! » s’amuse-t-elle. 

Une touche-à-tout perfectionniste 

thumb_dsc_3255_1024
Agathe possède une grande collection de carnets de voyage, dans lesquels elle conserve ses aquarelles

Touche-à-tout, mais perfectionniste allant au bout de ses projets, Agathe a traité ensuite un large panel de sujets pour les enfants, allant de l’astrologie, aux saisons, en passant par les jeux de mots. « Je venais très souvent avec des sujets déjà tout ficelés, clé en main, chez les éditeurs. C’est comme ça que j’ai pu les convaincre aussi plus facilement de mes projets » analyse-t-elle. Une vie professionnelle bien remplie à Paris, avant de suivre son conjoint à Bruxelles, pendant 6 ans. « Là, j’ai un peu levé le pied pour la première fois, professionnellement. J’ai pris le temps de bien élever mon enfant… »  Agathe se découvre alors d’autres talents, en cuisine, notamment, mais aussi en couture. « Mon fils était entièrement habillé de mes créations. J’étais tellement passionnée de couture que j’avais même songé à lancer ma propre collection! »

thumb_dsc_3223_1024
Une collection de confitures faites par Agathe trônent fièrement sur l’une des commodes du salon

Mais Agathe met les voiles à nouveau vers la France, direction Trouville-sur-mer cette fois, pour poser ses valises.  Là où elle avait déjà de merveilleux souvenirs et imaginait bien son fils grandir, au bord de la mer. « Je sentais à ce moment-là que j’avais besoin de changements, de voler de mes propres ailes. J’ai alors enfin osé réaliser mon rêve, en créant ma propre maison d’édition jeunesse… » 2015 est l’année des changements pour elle qui se coupe les cheveux, déniche son appartement-atelier et publie son premier livre Coup de bec ! Vient ensuite une nouvelle collection consacrée à la nature, avec Sous la mer, Sous la terre et Sous les feuilles. Puis un abécédaire en français et en anglais, ABC animaux ABC animals, illustré par Christopher Evans.

Aujourd’hui, Agathe édite environ huit livres par an. « Ce qui est déjà beaucoup! Je ne manque pas de propositions de sujets, même s’ils sont toujours les bienvenus » précise-t-elle. Mais prend surtout le temps de profiter de la qualité de vie qu’offre Trouville-sur-mer.

Une contemplative qui aime prendre son temps

« Je fais mes courses tous les jours. Je préfère les circuits courts, en trouvant de bons produits locaux plutôt que de me rendre dans les supermarchés. J’alterne du coup entre le marché de Trouville et celui de Deauville ». Grande voyageuse, Agathe a parcouru le monde et immortalisé les plus beaux endroits de la planète, dans ses carnets de voyage qui ne la quittent pas. Le Sri Lanka, le Kenya, l’Italie, la Jordanie ou encore Israël, la Pologne et l’Irlande, etc. « Avec un papa architecte, j’ai forcément été très jeune sensibilisée à la beauté du monde! » Sa préférence ? « L’Italie, sans aucun doute! C’est pour moi toujours une bulle de plaisir… Un art de vivre, d’aimer, de créer que j’adore, tout simplement! » 

thumb_dsc_3197_1024
Une vue imprenable sur les toits de Trouville, depuis l’atelier d’Agathe Hennig

En Normandie, Agathe ne loupe jamais une expo que ce soit au musée Malraux ou au Musée des Beaux Arts de Caen auxquels elle se rend… en bus! « En vraie ancienne parisienne que je suis, je n’ai pas mon permis de conduire. Le passer figure sur ma « to do list » des changements à venir » s’amuse-t-elle. En attendant, elle profite de la vue qu’offre la ligne du Bus Vert et se rend jusqu’à Houlgate en longeant la côte, ou à Honfleur, par la Corniche. « Honfleur, c’est mon coup de coeur, en Normandie. Avec ses petites rues pavées, ses maisons en colombages aux multiples couleurs, son port, etc. tout me plait ici ! » tandis qu’à Trouville, Agathe aime se perdre dans ses ruelles et surtout pouvoir tout faire à pied : « J’emmène mon fils à l’école de musique ou à la piscine à pied. C’est tellement simple et pratique… » Mais le moment qu’elle préfère, c’est le soir, sur les Planches, lorsque la plage se vide. « On profite sur la plage de Trouville d’un coucher de soleil exceptionnel… Lorsque j’ai le temps, je m’y pose avec mes aquarelles. C’est souvent pour moi un vrai moment de contemplation, d’échanges avec les gens qui peut se transformer par la suite en un merveilleux souvenir… » 

-Ses bonnes adresses-

La Villa Gypsy. Pour y boire un verre, prendre un café avec une copine, déjeuner au jardin, dénicher une idée de cadeau. Ce sont des amies qui présentent aussi mes livres!

Les Affiches. On y mange toujours bien, des produits frais. L’accueil est top! Proche des Planches, c’est une bonne adresse pour prolonger une soirée après la plage, loin des touristes.

Les Docks. Même si je ne suis pas très bars, c’est le nouveau bar tendance qui vient d’ouvrir et que j’aimerais aller tester!

Pour suivre le travail d’Agathe, RdV sur Facebook : http://www.facebook.com/agathehenniglivresjeunesse 

 

 

Publicités

Publié par

Journaliste indépendante, ancienne parisienne, je vis aujourd'hui entourée de mes 4 enfants, mon chien, mon chat et l'âne de la famille, dans la campagne d'Honfleur. Suivez-moi pour découvrir la Normandie et partager mes coups de coeur!

Un commentaire sur « Agathe au Pays des Merveilles »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s